Le bouquin de Firmin

Le quotidien d'une table de chevet brabançonne

Auteur : Firmin (page 1 of 2)

Timothé Le Boucher – Ces Jours qui disparaissent

Couverture du roman graphique Ces Jours qui disparaissent de Timothé Le BoucherNote de 9/10 Le Bouquin de Firmin

 Je ne suis pas vraiment ressorti indemne de ma lecture du roman graphique Ces Jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher. Pour tout dire, quelques pages avant la fin, j’étais en larme et j’ai dû faire une pause de quelques heures pour me redonner bonne figure. Il faut dire que Timothé Le Boucher touche à certains thèmes qui me touchent particulièrement, comme la notion d’oubli ou celle des sentiments qui traversent le temps.

Le postulat de départ est assez simple, même s’il est résolument fantastique : Lubin Maréchal, héros du bouquin, se réveille un jour sans avoir vécu le jour précédent. En tout cas, il n’en a aucun souvenir et pourtant, une version de lui-même a bien vécu dans son corps la veille. Ces absences vont se répéter de façon cyclique et il ne vivra plus qu’un jour sur deux, pendant que son alter ego se créera donc une vie parallèle : ils devront partager le même corps, mais aussi le même appartement ou les mêmes amis, même si pour ce point, cela coince très rapidement. En effet, les deux Lubin ont un caractère différent voire opposé et la confrontation de leur deux visions de la vie apporte beaucoup à la singularité du roman.

Timothé Le Boucher a cédé à une facilité qui peut être discutable : il a fait de Lubin 1 le centre de son bouquin et ce dernier a une personnalité extrêmement identifiable pour un lecteur de ce type de bande dessinée. En effet, il me semble que ceux qui s’intéresseront à Ces Jours qui disparaissent auront une sensibilité plutôt artistique, une tendance à se reconnaître facilement dans le Lubin 1, pendant que le Lubin 2, plus froid, pragmatique et entrepreneur, apparaît comme un ennemi naturel à propos duquel le lecteur lui-même fera un rejet. Par conséquent, l’évolution du roman qui, spoiler, tend à faire progressivement disparaître la personnalité du Lubin 1, amène à un bouleversement émotionnel progressif du lecteur. Ça me semble être un peu une facilité… et en même temps, c’est aussi la grande puissance du roman. Attention que cela vire un petit peu à la caricature, même si c’est assez accessoire dans l’intrigue : Lubin 1 est par moment traité comme un assisté complet pendant que Lubin 2 se développe tel un nouveau Steve Jobs, mouais.

Couverture alternative du roman graphique Ces Jours qui disparaissent de Timothé Le BoucherJ’ai aimé la façon dont est traitée la révélation fantastique du début de livre : plutôt que de directement en faire un fait grave et médical, les 2 Lubin vont assez vite accepter la cohabitation. Ce n’est peut-être pas très réaliste, mais ça permet de se concentrer sur des éléments beaucoup plus intéressants.

J’ai aimé le traitement des personnages secondaires qui ont chacun leur façon d’appréhender les événements. Chaque personnage a ses particularités et est, pourtant très rapidement, bien esquissé. Accessoirement, j’ai aimé aussi le fait que des relations homosexuelles, de longs célibats ou des trouples (voire même des femmes à barbe) soient présentes dans le background des personnages secondaires sans que ça ne soit pointé du doigt dans l’intrigue.

J’ai aimé la confrontation inédite (puisque fantastique) de 2 personnalités dans un même corps. Comment partager son corps avec quelqu’un qui n’a pas le même régime alimentaire que soi ? Pas la même hygiène de vie ? Pas le même métier ? In fine, le postulat fantastique n’est ici qu’un prétexte pour mettre en image une métaphore de nos propres personnalités, qui peuvent être doubles, tiraillées entre un comportement (stable, raisonné) et un autre (joueur, artiste). Le fait que Timothé Le Boucher n’a jamais cherché à montrer réellement le point de vue de Lubin 2 est également une bonne idée scénaristique, surtout que plutôt que de me faire embrasser complètement le vision de Lubin 1, cela m’a plutôt poussé à avoir par défaut de la sympathie pour le Lubin 2, qu’on ne connaît pas, mais qui a certainement de bons arguments à développer. Les développer réellement aurait peut-être un peu cassé le mythe.

Et j’ai évidemment aimé les multiples rebondissements de cette histoire passionnante, son évolution dans le temps, que ce soit la relation avec Tamara ou la relation avec son double, par exemple.

J’ai difficile à trouver davantage de mots pour vous présenter ce bouquin : je pense que Ces Jours qui disparaissent est un livre qui se ressent avant tout, 190 pages que l’on consomme avec avidité, cela se lit vite, et l’on en ressort sur les genoux.

canada goose online coupon codes lfgtit

Love dancing? Love local wines and craft beers? PG 500 New Year’s Eve Block Party hosted by the Amber Ox will include this and more. Live music and drinks under a heated tent with a variety of food options. Drink vouchers and a complimentary champagne toast at the end of the night are included with the ticket.

https://www.thecheapjerseywholesale.com wholesale jerseys from china Landscaping, using professional services, can cost you thousands of dollars. But you don’t have to exceed your budget, especially if you use a payday loans no faxing budget. Using some inexpensive ideas you can try yourself, you can transform your garden just as beautifully as if a pro did it. wholesale jerseys from china

cheap nfl jerseys The funny thing is David Shepherd from the time that he was young had one ambition, and that was to be a game warden. Upon finishing his traditional schooling, he decided to take the path to fulfill his career goals and decided to seek out work for this wholesale jerseys for sale position in Kenya. However, after being turned down for a career as a game warden, due to his lack of education in that particular field, Shepherd who was at the time 20 years old had to take a different path in his life.. cheap nfl jerseys

wholesale jerseys Provisions were made for constitutional revisions every 12 years, and it was 1849 before voters agitated for a new constitution. The convention final document went into effect immediately without a vote by the people. Senator. 20, 2018, will qualify, with the measure to be phased out from 2024 to 2027. According to the province, the incentive will create an estimated 50,000 to 93,000 net new jobs and wholesale jerseys youth add between $7 billion and $10 billion in net new business investment.The pick me up comes amid concerns about Canadian competitiveness following tax reform in the United States. Those reforms in the United States not only included accelerated depreciation, but a sweeping tax cut as well.The Ontario Tories had promised a cut to the corporate tax rate in their campaign platform, but the government says their incentive will have the desired effect of lowering Ontario average marginal effective tax rate for corporations.done something in our opinion and in the opinion of others, (that) is a lot better, Fedeli told reporters when asked about the missing corporate tax cut.. wholesale jerseys

Related Site Cheap Jerseys china It could be interesting, especially if the Atlanta starting pitchers are still doing well. It’s going to be tough to decide the rotation of the starters in the first round. Dallas Keuchel, Mike Soroka and Max Fried are likely locks to pitch the first three games. Cheap Jerseys china

Cheap Jerseys free shipping Recently, I waned to buy a pair of basketball shoes. Can you give me some advices? First, each person’s physical quality, feet and ways of playing basketball are different. The world does not have a pair of « universal shoes ». Summers was an air traffic control boss at PrestwickGet the biggest daily stories by emailSubscribe We will use your email address only for the purpose of sending you newsletters. Please see ourPrivacy Noticefor details of your data protection rightsThank you for subscribingWe have more newslettersShow meSee our privacy noticeCould not subscribe, try again laterInvalid EmailA FORMER airport boss was today wholesale jerseys nhl jailed for six years for raping a woman in his home, writes Wilma Riley.Elliott Summers, 54, of Bellesleyhill Road, Ayr, was found guilty after trial of the rape of a 51 year old woman on July 15, last year.Judge Lord Kinclaven told first offender Summers: « You have been found guilty of a serious sexual offence and there is no alternative to a custodial sentence. »Summers, who was placed on the sex offenders register, worked at Glasgow Prestwick Airport as general manager for air traffic control and then in 2009 became managing director at Norwich Airport in England.Recently he was working as a practice manager at a GP surgery in Glasgow.Solicitor advocate Murray Macara QC said: « He maintains he did not rape this woman and maintains that whatever sexual conduct took place was of a limited nature and was consensual.Mr Macara handed over a dozen testimonials from work colleagues of Summers.The QC said that his client objected to some of the comments in the background report compiled on him which referred to him a displaying « toxic masculinity » and described him as a misogynist.Mr Macara said that Summers was highly thought of at work.He went on: « He worked as an air traffic controller and had senior managerial roles at two airports. »During the trial Summers victim told of how they met online and then she visited his cottage.She took a bottle of wine for him and bottled water for herself.The woman, who cannot be named for legal reasons, said she arrived around 7.30pm to 8pm and Summers, who was drunk, grabbed her and forcefully kissed her at the door.He told her that he had been drinking at the pub since 12.30pm and she said he was so drunk he was unable to work the remote control for the television.Summers, then put his hand inside her bra, made a disparaging comment about her nipples and suggested that she looked older than 51.She said took her hand and took her into the bedroom which was pitch black and added: « I tried to push him away with both hands. I repeatedly said this is not happening. »When Summers fell asleep his terrified victim managed to get out of the bed and get dressed.The woman daughter said her mother was and crying and told her she had been raped and police were called.When quizzed by police Summers denied all responsibility for any rape and said that there was consensual sexual intercourse that evening.The GP practice in Glasgow where Summers was employed as a practice manager said: « His employment was terminated at the end of last month after his conviction for rape. ». Cheap Jerseys free shipping

wholesale nfl jerseys from china « The DHBs are hoping for efficiencies and savings, but we think the risks of going down the privatisation track will outweigh any benefits that might accrue. All of the analysis carried out so far indicates quite clearly that the hospital laboratory service is not broken. It just needs some fine tuning, which is what the DHBs should be focusing on. ». wholesale nfl jerseys from china

wholesale jerseys from china wholesale nfl jerseys Dr Clancy said: measured the nerve activity directly and found that it reduced by about 50% when we stimulated the ear. This is important because if you have heart disease or heart failure, you tend to have increased sympathetic activity. This drives your heart to work hard, constricts your arteries and causes damage. wholesale nfl jerseys

Cheap Jerseys from china Tracey Bottomley is set to marry Smith in the prison next year (Image: SWNS)Get the biggest daily stories by emailSubscribe We will use your email address only for the purpose of sending you newsletters. Please see ourPrivacy Noticefor details of your data protection rightsThank you for subscribingWe have more newslettersShow meSee our privacy noticeCould not subscribe, try again laterInvalid EmailA woman is set to travel across the Atlantic to marry a double murderer she fell in love with through a prison pen pal scheme.Tracy Bottomley joined the jail pen pal programme out of curiosity after a series of unlucky relationships and a failed marriage in 2003.The 41 year old was able to to make contact with convicted killer Ernest Otto Smith through an advert on a prison Facebook page.Smith, 52, from Ohio, was sentenced to life without parole after murdering a man cheap jerseys nhl authentic and a woman in 2005.She told the Daily Star : « Ernest’s advert did detail his crimes so I knew wholesale aaa jerseys that he’d been jailed for life for killing two people. »But he also spoke about what he’d been through and how he was a victim of child abuse which led to him using drugs to battle his depression and anxiety. »I’ve been in an abusive relationship before and the way he spoke about how his experiences as a child changed him really resonated with me. »I wanted to get to know him, so I sent my details through and a few days later, I got an email from him. »Furious road rage woman mounts pavement to confront lorry driver only to forget her handbrakeTheir relationship continued to grow to a point where Smith became comfortable in revealing his dark past.Tracy said: « Ernest doesn cheap soccer jerseys youth scare me I never been someone who gets frightened easily. »Yes he is a serial killer, he committed a few murders, but I understand the risks of what could happen and I still love him. »Being killed isn the best way to go, but everyone dies one day. I going to die eventually and I don mind the fact it could be at the hands of him. »Ernest doesn’t sound like a murderer, you can’t hear anything crazy in his voice, he regrets what he’s done. »In a letter Smith penned in May this year, he confessed he was falling in love.He wrote: « Girl do you know how happy you make me? Where have you been all my life? »I falling in love with you girl, I feel like you were meant to find me. »Smith proposed last month and the couple plan to marry in the prison next year.In videos sent to Tracy, Smith said: « We gotta figure out a way for me to marry you Cheap Jerseys from china.

Based on the feedback, the couple decided to do a

become a video game tester

Celine Replica « She said, ‘I’m not dropping our son off at school this morning click this over here now , and I don’t know if I ever will. We’re not safe. Somebody’s got to do something,' » he recalled. Marie Hartwell WalkerFrom a teen in Venezuela: So, the thing is celine outlet california I have occasional suicidal thoughts that kinda have been going on and off since I a child, but since I been more stressed lately they become more frequent. One of my biggest concerns that cheap celine sunglasses has stopped me from making an appointment w a therapist is if IMental Health Provider Dropped Me as a Patient By Daniel J. Tomasulo https://www.dolabuy.ru , PhD, TEP, MFA, MAPPMy mental health care provider dropped me as a patient.

Fake Handbags Replica celine handbags Great article, and great advice. I went through the same thing and now I really have that relationship with a horse. And you are right about no one knowing everything about the horse, but that is with everything. Celine Luggage Tote Replica Stan Humphries, the chief analytics officer at Zillow, has called what’s coming a « rental crisis. » According to Zillow’s data site , while homeowners with a mortgage can expect to spend about 15.3percent of their income on monthly housing bills, renters must plan to set fake celine mini luggage bag aside almost double that share. As rents rise, it gets harder to save for the down payment required to buy a home. Add in the burden of student loans, and financial challenges increase. Fake Handbags

replica handbags online 1) Use a screaming hot title that compels the reader to move forward. It should fake celine nano bag hook them and reel celine outlet italy them in. Appeal to your reader’s emotions, make them feel something with your words. Celine Replica Wife had to constantly chat with Chinese customers on the phone to take orders and I have to drive out to get the products from supermarkets when I finished my daily job. In the night we have to carefully package them and deliver those parcels to cargo company in the weekend. Only being allowed to purchase two or four tins at a time means driving suburbs to suburb to collect large volumes of the product.. replica handbags online

Replica Bags Wholesale Goyard Replica Bags I think they great, but definitely not worth the price. Fake goyard pouch It costs nearly $50 to put a skin on my laptop. And if I want to skin my essential phone, I have to buy 3 skins to get free shipping (which is normally $5). Replica Bags Wholesale

Replica Bags Goyard Replica Handbags 4. Loving and respecting yourself is essential, and is the key to independence. When that naggy inner voice we all have in our heads confronts Jane and asks her who will goyard replica passport holder care for her now that she has left Rochester, she responds with, « I care for myself. Replica Bags

You must be aware of these terms, Trojans, viruses, ransomware, malware, etc. These are in different names and shapes, but all are common in one thing and that is spreading evil. In case your computer gets infected by such intruders spreading evil, it may be due to your careless maintenance or due to opening dodgy emails or even inadequate system maintenance in removing malicious content.

Goyard bags cheap Like any business, there were a lot of hurdles along the way. But we managed to overcome anything and everything thrown our way, because I believe we’ve found the formula for success. While we’re in a relatively new business, it’s the same simple concepts of hard work and having great people that have worked for businesses for years.

I would like to caution that although this general principle of bright light in the morning and dim light before bedtime is easy enough to understand, it is also easy to apply the principle incorrectly and actually make matters worse. To get him to his first AP class. The next night, to her dismay, he stays up even later, and getting him up the following morning would require inviting the marching band to hold practice in his bedroom.

aaa replica designer handbags Celine Bags Online Hart wisely decides not to work on his golf swing because he knows it won’t do him any good. Instead, he continues to work right up until 70. Just like his twin, Hart defers the start of his CPP until 70. Celine Replica Bags The truly heart breaking celine outlet new york thing is that there celine bags outlet europe are those who have moved beyond this torn and worn condition. They now live lives that have frays and threads, yet have become essentially trustworthy; like old sweaters that we throw on when those vulnerable days arise. The heart break is that they fake celine nano bag are often distrusted through habit rather than actual lack of trustworthiness. aaa replica designer handbags

Celine Bags Online If you want to secure a wider readership, make an effort to befriend other bloggers. Doing this allows both parties to access a broader range of potential clients. When making connections, start by reaching out to other bloggers in related but different fields on Facebook and Twitter.

KnockOff Handbags Replica goyard wallet « If two of us looked OK, the third one blinked or sneezed or something. »Stanley said he and his wife thought the results were so funny that they ended up sending the outtakes to friends and family, who ended up loving the pics. Based on the feedback, the couple decided to do a series of comedic Christmas cards that showed an exaggerated version of life as a parent.Before they posed for their 2014 card, the couple had welcomed another son. The holiday pic (above) featured the two boys as well as multiple versions of the parents trying to keep it together.After that first card, the couple decided to put the boys and their shenanigans even more in the spotlight replica goyard wallet.. KnockOff Handbags

Aapka saidev se lekhan karya mein ruchi rahi hain. Aap. View More Sushila Kulhari : Aapka janam 10 May, 1969 ko Rajasthan mein hua hain. Romney is still in there but his chances don’t look good. Obama created Obama care in his image and the Tea Party clowns do not like him. They don’t like anybody for that matter, especially greedy politicians.

Goyard Replica Handbags The story of the cheapest Mac mini in history is an interesting one. On the one hand, $500 is an incredible price for a Mac. Good luck finding a recent, functional used MacBook for that low price. Bill Baird is an Oakland musician via Austin, someone we’ve featured on an Open Mic segment for All Songs Considered 10 years ago when he had a project called {{{Sunset}}}. His music is more sound than song and can be heard in immersive sound and visual installations in museums and festival around the world. Even this song title reflects his obsession with sound..

Celine Cheap Day 10We walk celine replica bag from our hotel through lanes lined with delightful ‘gingerbread houses’ before driving south to. Taking a 3 minute ferry to Chappaquiddick island, we first stroll through the Mytoi Japanese garden, then view the infamous celine 41756 replica bridge before walking a circular route through coastal heathlands to Wasque Point. Returning to, a gracious patrician town with more than 300 grand sea captains’ mansions, we have a guided tour of the Old Whaling Church, the Dr.

Celine Replica Bags 4: celine outlet new york Side Food Side Food is the term I use to describe the pasty mash that oozes or sprays out of the side of your mouth while you struggle against your own swallowing capabilities. It’s gross. If gymnastics can dock you a point for taking a step after you do three flips, someone should be able to take a point away from you if you’re eating a stick of butter and you give anyone a view of the inside of your mouth.

Celine Replica Bags 4. Your heart knows more than your head so listen to it. We often have a tendency to overthink life and end up making it more difficult celine outlet london than it needs to be. Celine Bags Replica As we prepare for visits with loved ones this holiday season, you may be filled with excitement at being reunited with family you haven’t seen in a while. Many of you may also be feeling anxiety: perhaps you have rocky relationships with certain family members or you are simply stressed about hosting relatives over the holidays. For some of you, the holidays may be filled with both joyous and nervous anticipation.

George R.R.Martin – Les Rois des sables

Couverture du recueil de nouvelles Les Rois des sables de George R.R.MartinEvaluation 7/10 pour Le Bouquin de Firmin
Dans les années 70, George R.R.Martin a la trentaine et commence à obtenir une petite reconnaissance dans le milieu de la littérature de science-fiction avec ses nouvelles « Chanson pour Lya » ou « Les Rois des sables » . Un succès relatif qui lui permet tout de même de vivre de ce métier et d’obtenir des commandes de scénario pour la télévision. En 2007 et suite au carton de sa saga « Le Trône de fer » , une partie des premières nouvelles de George R.R.Martin est rééditée sous la forme d’un recueil de 7 récits intitulé « Les Rois des sables » , du nom de sa nouvelle la plus emblématique. Cette dernière a d’ailleurs été adaptée à la télévision sous forme de deux épisodes de la série Au-delà du réel : L’aventure continue.

Qui dit « nouvelle » dit « récit court », bien loin de l’univers ultra-détaillé en 7 volumes de plus de 1000 pages du Trône de Fer. Qui dit « science-fiction » dit « rien à voir avec la fantasy, la magie ou l’époque moyenâgeuse de sa saga emblématique ». Bref, si, évidemment, le grand public se penche sur ces nouvelles après avoir lu (ou vu) Game Of Thrones, il ne faut pas s’attendre à y retrouver une quelconque trace de cet univers. Alors, que vaut George R.R.Martin en écrivain de science-fiction ?

Eh bien ça se passe plutôt bien ! Dès la première nouvelle, Par la croix et le dragon, on est surpris de se retrouver dans la tête d’un religieux, un inquisiteur qui défend la cause de Jésus Christ, notre seigneur, contre l’hérétique Judas Iscariote. Pendant quelques minutes, on se demande où est la science-fiction dans ce récit, jusqu’à ce qu’une description de l’Archevèque commandeur (avec ses 4 bras et ses 200ans) ainsi que de la « véritable » histoire de Judas (et ses dragons vengeurs) nous rassure pleinement. Quelques pages plus loin se finit déjà la nouvelle, qui aura eu le temps de nous immerger dans un monde complexe rempli de voyages spatiaux et de créatures sur-douées aux pouvoirs psioniques. Mais plutôt que de nous perdre, George R.R.Martin nous tient par le message assez simple qui sous-tend la nouvelle : la Foi, la religion et le mensonge qui en découle.

Vient ensuite Aprevères, dans un monde déjà plus familier à l’univers du Trône de Fer, ses grandes forêts enneigées et son époque moyenâgeuse. Shawn en est le personnage principal, la mort rôde… Mais, à l’instar du monde de Thorgal, l’enfant des étoiles, la science-fiction nous rattrape rapidement : un vaisseau spatial gît au milieu des étendues gelées. Son occupant entraîne Shawn dans des mondes insoupçonnés et l’envoûte par sa technologie et son expérience. Aprevères est une très jolie histoire sur le temps qui passe, la solitude et la « magie ».

Avec Dans la maison du ver, on entre directement dans le plat de résistance de ce recueil. Le début du récit, avec ce soleil mourant, ce fanatisme peu ragoûtant autour d’un Ver Blanc et cette société enfermée, ignorante de son passé et de son avenir, n’est pas sans rappeler l’ambiance du dernier Mad Max. Mais rapidement, le récit se concentre sur un personnage, Annelyn, un anti-héros prétentieux peu attirant qui s’enfonce dans les profondeurs de la terre. L’histoire peut alors prendre toute son ampleur dramatique. On a peur, on s’interroge, on découvre, on se blesse, on n’y voit plus rien, on n’y comprend plus rien, tout comme le héros. On se rend compte que cet étrange endroit a un passé complexe et que les perspectives de cette histoire sont assez énormes… qu’importe, le format « nouvelle » nous laissera sur notre faim, on le sait et on profite donc de l’observation de cet Annelyn et de cette expérience qui va lui changer la vie.

Le soufflé retombe par après avec Vifs-Amis, une nouvelle qui présente une histoire d’amour impossible à laquelle on a un peu de mal à accrocher, puisque les protagonistes eux-même n’y croient déjà plus beaucoup… Je noterai quand même que la présence d’un ange (dont vous découvrirez les fonctions à la lecture) tout le long du récit est une bonne trouvaille, le troisième larron étonnant dans cette idylle mourante.

La nouvelle La Cité de pierre était quant à elle plutôt prometteuse. Elle se situe dans un univers assez classique de la science-fiction avec ses milliers de mondes peuplés d’extra-terrestres plus surprenants les uns que les autres. A l’instar d’un monde asimovien, la Terre n’est plus qu’un mythe et le héros du récit ne veut qu’une chose : aller au-delà des limites connues. L’ambition de cette nouvelle était peut-être trop grande : la solution finale ressemble plutôt à une pirouette du genre « et soudain, la sonnerie du réveil retentit » qu’à une conclusion valable de cette aventure.

Concernant La Dame des étoiles, je retiendrai surtout le thème principal évoqué sans pudeur (la prostitution) ainsi que le vocabulaire inventé pour donner un aspect exotique mais terriblement proche à cette histoire. Astrer, rouager ou dévider, des verbes qui deviennent familiers au fil des pages et que l’on quitte avec une pointe de frustration, à défaut d’avoir ce sentiment pour les personnages principaux assez peu développés.

Vient ensuite la nouvelle finale, Les Rois des sables. Simon Kress, un homme d’affaire riche mais un peu douteux, a une passion originale : il achète des animaux exotiques et s’amuse à les observer (généralement se battre voire s’entredévorer). Ce passe-temps l’entraîne à acheter les Rois des sables, sorte de fourmis géantes extraterrestres un peu plus intelligentes qu’il n’y paraît… et c’est là que les choses se corsent pour Simon. L’histoire est cousue de fil rouge (pour le sang versé tout au long du récit), à quelques détails près, mais la narration est efficace et nous laisse peu de répit.

En conclusion, ce recueil était plutôt sympathique et, s’il n’est pas révolutionnaire, il présente certains aspects du style qui feront de George R.R.Martin la star que l’on connaît aujourd’hui. Des héros peu attachants voire antipathiques (Annelyn, Simon Kress, Brand, Hal le Poilu) et un univers très vaste et recherché évoqué (même si la nouvelle ne fait qu’une trentaine de pages). Pas trop de magie ou de créatures légendaires par contre (science-fiction oblige), tout comme il n’y a d’ailleurs pas énormément de mort tragique et cruelle… Un petit penchant que George R.R.Martin aura donc développé tardivement !

Le format très court lui va plutôt bien en tout cas : les personnages sont installés de façon efficace et le sujet de chaque nouvelle est simple mais bien traité. On se doute que George, qui est loin d’en avoir fini avec sa saga du Trône de Fer et qui croule sous la pression des lecteurs pour avoir une suite, n’a pas trop l’occasion de se relancer dans la science-fiction de ses débuts. Mais s’il y revient, je serai là pour le suivre !

Gillian Flynn – Les Apparences (Gone Girl)

Couverture du roman Les Apparences de Gillian Flynn, Gone Girl en version originaleNote de 8/10 Le Bouquin de Firmin
Les Apparences, 3ème livre de la romancière américaine Gillian Flynn, est avant tout le récit de la relation entre Nick Dunne et son épouse Amy, de leur rencontre à leurs noces de bois (5 ans de mariage), ce moment où leur vie à tous les deux a apparemment basculé avec la disparition inexplicable d’Amy. Impossible de ne pas se reconnaître dans les émerveillements mais aussi les déboires de ce jeune couple, dont chaque interaction est finement retranscrite par Gillian Flynn, que ce soit du point de vue masculin de Nick que du point de vue féminin d’Amy.

Les Apparences est également un livre qui parle du traitement des médias et de l’impact qu’ils peuvent avoir sur une enquête policière apparemment classique. Bon, il faut probablement être un peu américain pour bien saisir le jeu des médias sur cette affaire, du discours télévisé des premières heures post-disparition à l’interview-vérité avec une sorte d’Oprah Winfrey du crime en passant par les comités de soutien qui sentent bon les cheesecakes ou les campements de journalistes sur la pelouse de la propriété des Dunne. Néanmoins, ce sont ces médias qui poussent les différents intervenants de ce récit à mentir ou à finalement se dévoiler et l’analyse de notre société qui y est liée est plutôt intéressante. En 2015, Gillian Flynn aurait probablement mis davantage l’accent sur les réseaux sociaux.

Mais vous connaissez probablement déjà ce roman puisqu’il a été adapté avec succès (critique et commercial) par David Fincher dans le film Gone Girl avec Ben Affleck et Rosamund Pike. Vous savez donc que c’est plutôt un thriller et que le cœur de l’intrigue est la disparition d’Amy, son probable meurtre par son mari et l’enquête policière qui en découle. Pourtant, c’est vraiment le côté « décryptage du couple » et « traitement des médias » qui m’a le plus interpelé par sa justesse, sa complexité et son réalisme. Et ce, même si… eh bien comme l’indique le titre français du bouquin : tout n’est peut-être qu’apparence. Et si le gentil mari n’était au final qu’un assassin psychopathe ? Et si le mari pas si gentil n’était au final que très maladroit ? Et si le mari n’était quand même finalement pas si innocent que ça ? Remplacez « mari » par « épouse » dans les phrases précédentes et vous aurez un aperçu très sommaire de ce que peut cacher ce livre aux apparences véritablement trompeuses. Mais même si le mari ou l’épouse ne sont pas aussi « modèles » que leur CV pouvait le laisser présager, leur sincérité dans leurs mensonge reste une analyse d’un couple auquel on peut s’identifier sur bien des aspects !

Plus on avance dans le bouquin et plus on doute de la réalité de ce qu’on est en train de lire et c’est là qu’excelle Gillian Flynn : jusqu’à la toute fin du livre, on est balloté de droite à gauche dans un manège d’une perversion si délicieuse qu’on en redemanderait presque !

Manson received the death penalty

dolabuy gucci this contact form Celine Luggage Tote Replica Or in the air. For instance, in 2005 a 747 flight from Amsterdam to Mexico was turned back before it could reach its destination. The reason? Two of the plane’s passengers were on the no fly list and the flight crossed over US airspace.

KnockOff Handbags Celine Bags Online 12 affordable British destinations perfect for a holiday in 2019There are plenty of UK destinations that make for the ultimate family break and here are the hotspots to watch(Image: Caiaimage)Get Weekly updates directly to your inboxSubscribeSee our privacy noticeMore newslettersThank you for subscribingWe have more newslettersShow meSee our privacy noticeCould not subscribe, try again laterInvalid EmailWhether you’re saving the pennies or don’t have time for a long getaway, then a UK escape could be the replica celine handbags perfect solution for a cheap family holiday.We’re not just talking a trip to Butlin’s or Legoland, but historical villages packed with hidden cultural gems, or coastal towns that celine replica luggage tote offer spectacular views and entertainment on tap for the whole family.The perks of holidaying at home? It’s easy to get there, you can speak the language, your credit cards work, mobile phone data won’t cost a fortune the list goes on.From the travel costs to the hotel stays, there’s ample opportunity to snap up a bargain break.Britain has a unique selection of cities, towns, and villages some hidden cheap celine bags and some not so secret as well as unique architecture, atmosphere and geography, all combined with entertainment, theatres, museums and plenty to see and explore.We reveal some of our top picks for a brilliant staycation.The best places to stay for a UK walking holiday great if you’re on a budget1. The English Riviera Torquay, Babbacombe Bay, Paignton, BrixhamIt’s easy to create a lifetime of memories in South Devon’s Beautiful Bay.The area boasts glorious sandy beaches, award winning attractions and breathtaking scenery, so it’s ideal for any seaside holiday whether you’re travelling with kids or looking to take cheap celine handbags uk a romantic break.You can request a full guide to see this summer’s events on the English Riviera website, but we recommend you make sure to check out the Babbacombe Model Celine Bags Outlet Village.It continues to be a hit with families thanks to the impressive miniature village, stunning gardens and the jaw dropping illuminations show at night.Vote in the 2018 British Awards and you could win one of the fabulous holiday prizes2. Celine outlet london Southport England’s classic resortHailed as a classic Victorian town with a contemporary twist, Southport is ideal whether you’re after a day trip or short break.It’s home to brilliant beaches, a whole host of shopping quarters, golf courses and even a casino and three theatres.Amidst the picturesque flowers and plants you’ll find everything from an aviary to a playground for the kids, and there’s also a cafe if you’re looking for a spot of lunch.Where to stay: You can find some great deals on hotels with savings of up to 50% off on Expedia, or if you’re considering just a day trip, you may want to consider staying in nearby Liverpool. KnockOff Handbags

Celine Bags Outlet 3. They’re confident, without being cocky. We gravitate celine outlet europe to confident leaders because confidence is contagious, and it helps us to believe that there are great things in store. The FBI’s annual report Crime in the United States is a statistical compilation of offense and arrest data as reported by law enforcement agencies throughout the country. The FBI collected the data via the Uniform Crime Reporting (UCR) Program. More than 17, 500 city, county, college and university, state, tribal and federal agencies voluntarily participated in the program..

Wholesale Replica Bags 7. Reader Relatability. Headlines that speak directly to readers often do better than their counterparts. Celine Replica Bags For instance, if you know you be back before the season changes, only pack clothes that you need for the current season. When replica of celine bag you return, bring your empty luggage back (with gifts) and fill it up with the clothes that you celine outlet prices need for the next season. Don haul all your things across the world at once if you don need to!. Wholesale Replica Bags

Hunstanton Rock pooling is great fun for all ages, and there are many places to do this all along the Norfolk coast. At Hunstanton many rock pools are exposed beneath the colourful cliffs at low tide. Sturdy footwear is needed to avoid slipping! The main Hunstanton beach can get very full on sunny days, when Old Hunstanton beach is a good alternative.

you could try this out Fake Designer Bags Goyard replica wallet Usually any type of smell that comes from cloth diapers is caused from a buildup of some sort; usually detergent or sometimes hard water build up. Diapers with absorbent hemp, or other man made materials such as micro fiber, tend to attract build up more. Natural fibers such as cotton or bamboo tend not to stink as bad, but it can still happen.. Fake Designer Bags

Replica celine bags Contrary to what a lot of angry people seem to believe, undocumented immigrants are ineligible to collect government assistance. That makes sense, from a political standpoint: If people are this worked up about us taking their (terrible) jobs, imagine if we took all their tax dollars. (Incidentally, undocumented immigrants pay billions in taxes every year.) But, what about driver’s licenses? It’s not like there’s a limited number of those that we all compete for melee style down at the DMV.

Celine Replica handbags In your search for graduation songs you’re going to find a few common song recommendations like My Wish by Rascal Flatts and I Hope You Dance by Lee Ann cheap celine bags Womack. Both of these songs celine groupon fake are incredible, and the lyrics are ideal to celebrate growth and change. However, this collection not only includes these two standards, but also 7 additional less conventional song choices celine factory outlet italy that you can add to your celebration playlist.Born in 1977, Dallas is a Canadian Country Music Artist from British Columbia.

Republicans, however, strongly support Trump pursuit of an expanded border wall. They have consistently ranked immigration as their top concern for the country. Seventy seven percent of Republicans said in the most recent poll that they want additional border fencing, and 54 percent said they support Trump shutting down the government until Congress approves funding for the wall..

Cheap goyard bags Pepper? GM foods? Roundup? Roundup Ready seed? Salty, fatty fast foods that have ruined the health of millions of Americans? High fructose corn syrup? Chickens raised in cruel and inhuman conditions, contaminated with E. Coli and other bacteria? Rice carrying carotene cheap goyard messenger bag supposedly invented to help starving children, except that children below a certain percentage of body fat can’t metabolize the carotene? Whoops! A nice bowl of regular old brown rice and some tofu would goyard fake vs original work better, but no ag company can figure out how to own all of it. Or a piece of pumpernickel bread and some aged cheddar.

wholesale replica designer handbags Sharon Tate (one of the murder victims) was stabbed 16 times and was two weeks away from giving birth to her child. Manson received the death penalty, but it was eventually celine desk replica outlawed in California. He is currently serving life imprisonment.. wholesale replica designer handbags

replica Purse Milk is divided into many categories and two of the highest selling is conventional and organic milk. While both are almost the same, organic milk is considered a much healthier option as compared to its conventional counterpart. Mumbai itself has many milk producing stations and organic milk in Mumbai has become an important part of a healthy lifestyle in the city.. replica Purse

replica handbags china Efficiency matters a home has to be cleaned both fast and in a quality manner. This includes careful but time efficient approach. The cleaner should follow the initially outlined plan and keep up to the check list. In a report by Dutch media outlet GalaxyClub, the Oreo update for celine outlet france both the Galaxy A8 (2018) and Galaxy A8+ (2018) is in the works and said to rollout soon. However, the report notes that it is in its early stage and a stable update should not celine desk replica be expected for the next few weeks at least. Interestingly, a handset launched earlier Galaxy A7 started receiving the Android 8.0 Oreo update late last celine outlet los angeles month replica handbags china.

Le Trône de Fer : les manuscrits des volumes 6 et 7 fuitent sur 4chan ! [SPOILERS]

Couvertures des volumes 6 et 7 de la saga du Trône de ferPoisson d’avril, bien sûr ! Il était gros, mais il m’a permis d’exprimer ma frustration, le fait de devoir attendre probablement 2025 pour avoir le fin mot de cette histoire…. BRRR ! Mais la phrase « Kill them all » a un petit parfum prémonitoire quand même !

L’histoire n’est pas sans rappeler le Fapenning de 2014, sauf qu’ici, il ne s’agit pas du leak de photos dénudées des actrices de la série « Game of Thrones », la série elle-même s’en étant déjà chargée. Non ici, l’événement est plus d’ordre littéraire et la nouvelle va évidemment faire grand bruit : les fans de la saga du Trône de fer peuvent dès maintenant parcourir les manuscrits originaux sous format epub des volumes 6 et 7 de la saga du Trône de fer, suite à leur fuite sur les serveurs du forum américain 4chan ! Évidemment, il s’agit des versions anglaises, celles de The Winds of Winter et A Dream of Spring et donc oui, vous l’aurez compris : avec ces deux tomes, la saga est donc bel et bien terminée ! La surprise est donc de taille puisqu’une date de parution du sixième volume n’avait même pas été avancée par George RR Martin, les fans s’attendaient au mieux à une sortie dans l’année 2016. En mettant 5 à 6 années d’écriture entre ses derniers tomes, Martin avait habitué ses lecteurs à la patience, mais la fuite de ces livres (en version finalisée, il n’y a pas de doute là-dessus) remet donc en question toutes ses affirmations.

La réaction de George RR Martin suite aux leaks

Fausse déclaration de George RR Martin concernant la fuite de ses manuscrits

Directement interrogé par divers médias, George RR Martin a tout de suite réagi : « Les manuscrits sont bien authentiques, je ne sais pas comment ils ont pu se retrouver sur la toile. Je les conserve sur une disquette que je cache dans mon frigo, disquette par ailleurs protégée par un mot de passe introuvable (NDLR : le mot de passe a été rendu public, il s’agit de « KillThemAll »). Enfin bref, oui, cela fait longtemps que j’ai fini l’écriture de ces 2 volumes. La torture est devenue une de mes passions. L’appliquer à mes lecteurs en prétendant ne pas avoir fini mes livres a été particulièrement jouissif !« 

La fin de la saga du Trône de fer vous réserve quelques surprises [SPOILERS] !

Déclaration de George RR Martin concernant sa saga du Trône de fer : Kill them all !

Qui dit fuite des manuscrits dit donc que dorénavant, la fin de la saga du Trône de fer est connue. Et quelle fin ! George RR Martin s’est également exprimé concernant le carnage qui a lieu dans ces 2 derniers volumes : « Oh, ils commençaient sérieusement à me faire chier, tous ces personnages à la con. Je me suis dit « Kill them ALL !!! ». Daenerys s’obstinant à vouloir rester près de Meereen, je l’ai faite bouffer par son dragon, dans une scène que je détaille pendant une dizaine de pages. Brandon Stark voulait absolument apprendre à voler, alors HOP, j’ai les ai jetés, Hodor et lui, du haut du Mur. Je m’étais amusé à amener un nouveau personnage à la fin de « A Dance with Dragons », Aegar, pour faire croire que la donne pourrait changer concernant le Trône de Fer, mais je me suis dit qu’une épidémie de dysenterie rajouterait un parfum inédit dans la saga. Bon, je ne vais pas vous dévoiler comment j’ai tué tout le monde, ni de quel nouveau membre j’ai estropié mon copain Schlingue, mais je suis particulièrement fier de ma scène de fin, lors du mariage entre Tyrion et son frère Jaime. Oui, ils finissent ensemble ces 2-là, ils voulaient rester « en famille » et comme je venais de tuer Cersei et Tommen dans les pages précédentes… Bref, quand Brienne hurle « JAIME JE T’AIME » en les décapitant tous les deux, je me suis dit que les mariages sanglants, c’était quand même le pied !« 

Wow, je ne sais pas si nous étions vraiment prêts pour de telles révélations… Quoi qu’il en soit, alors que dernièrement les réalisateurs de la série télévisée avaient annoncé qu’ils allaient désormais spoiler les livres, le problème ne se pose plus : les lecteurs ont donc toujours une longueur d’avance et pourront continuer à gâcher la vie de millions de spectateurs en leur révélant tous les détails de la saga avant qu’ils ne puissent visionner leurs épisodes. De toute façon, on savait qu’aucun personnage n’était à l’abri d’une mort violente et nous en avons maintenant la triste confirmation.

J.R.R. Tolkien – Le Hobbit (traduction par Daniel Lauzon en 2012)

Couverture de la nouvelle version de Le Hobbit de J.R.R. Tolkien, traduit par Daniel LauzonEvaluation 7/10 pour Le Bouquin de Firmin

Quelle curieuse expérience de relire en 2015 les aventures de Bilbo Bessac, un hobbit de La Colline, rendant une visite de courtoisie à Smaug Le Dragon en passant par Fendeval, la forêt de Grand’Peur et le Bourg-du-Lac ! Depuis la publication en 1937 du Hobbit de J.R.R. Tolkien, Peter Jackson est passé par là, popularisant davantage (s’il était encore possible) les aventures de Bilbon Sacquet de La Comté, pourfendant dragons, orcs et gobelins en passant par Fondcombe, la Forêt Noire et Lacville ! Ces petites surprises dans la traduction française ne sont pas du fait de Peter Jackson : ce dernier s’est calqué sur la traduction officielle de de Francis Ledoux datant de 1969. Depuis 2012 pourtant, c’est bien la nouvelle traduction de Daniel Lauzon que vous trouverez en librairie avec donc comme personnage principal un Bilbo Bessac fraîchement renommé. Si cette nouvelle traduction peut paraître surprenante, elle est globalement encensée par les puristes, étant jugée plus proche de la version anglaise originale.

Lire Le Hobbit en 2015, outre la nouvelle traduction, c’est donc redécouvrir les aventures extraordinaires de ce sympathique bout d’homme qui s’en va défier un dragon en compagnie de 13 nains et d’un magicien, sans l’aide de Tauriel, de Legolas ou de Galadriel, sans même les pitreries d’Alfrid et surtout sans être impitoyablement poursuivi par Azog le Profanateur ou Sauron le Nécromancien. Peter Jackson a largement étoffé le récit original de personnages secondaires (qui en viennent à voler la vedette à Bilbo lui-même) et d’intrigues parallèles souvent à peine évoquées dans le livre. Est-ce un bien ou un mal ? Là n’est pas le but de cet article. Par contre, cela renforce le côté enfantin du bouquin de J.R.R. Tolkien.

Le Hobbit a été écrit par l’écrivain britannique afin qu’il serve de livre de chevet pour ses jeunes enfants et est par conséquent un livre très éloigné de la rigueur, de la complexité et de la finesse de son successeur : Le Seigneur des Anneaux. Bilbo s’en va donc cambrioler une montagne au nez et à la barbe d’un dragon, accompagné d’assez joyeux drilles finalement : une bande de nains chanteurs qui va croiser la route d’elfes tout aussi fredonnants… même les vilains gobelins et les trolls très moches voudront découper en rondelles toute la troupe en poussant la chansonnette ! Tolkien s’adresse vraiment à ses lecteurs comme à ses enfants, rythmant donc son récit de chants et d’énigmes et en ne s’éternisant pas sur les scènes trop violentes. Une grande bataille peut par exemple se résumer en quelques phrases, annoncées par un apaisant « Vous vous en doutez, Bilbo s’en est très bien sorti, voici comment… ».

Ce qui est fascinant dans le monde inventé par Tolkien, c’est sa complexité, le fait d’avoir poussé le détail de chaque lignée, de chaque contrée… Chaque événement se positionne dans un contexte fouillé, il a poussé le vice jusqu’à imaginer avec précision la genèse du monde (Le Silmarillion) pendant qu’il inventait (de façon complète) diverses langues elfiques. La simplicité enfantine du Hobbit décontenance donc un peu, mais ce livre reste un jalon incontournable qui esquisse les contours d’un univers mythique et contenant d’ailleurs un élément fondamental : la rencontre avec Gollum et son trésor (pas question de « précieux » dans cette traduction), l’Anneau Unique.

[Complément d’enquête du 26/02/2015]

Bannière de présentation du livre Lire J.R.R. Tolkien par Vincent Ferré

Pour ceux qui veulent approfondir cette histoire de nouvelle traduction, je vous invite à lire cette interview très intéressante de Vincent Ferré pour Télérama. L’article fait référence à la nouvelle traduction du Seigneur des Anneaux, dont le premier tome est paru en 2014, signée également (et logiquement) par Daniel Lauzon. Vincent Ferré y explique le but de cette nouvelle traduction, sa nécessité et ses particularités. On y apprend en détail l’explication du changement « Forêt Noire » en « Forêt de Grand’Peur » , mais aussi l’existence d’un « Guide des noms du Seigneur des Anneaux » , que ne connaissait manifestement pas le premier traducteur Francis Ledoux. J.R.R. Tolkien, en linguiste expérimenté, avait effectivement tout prévu, jusqu’à la traduction des noms et des lieux présents dans son oeuvre dans les différentes langues. Sans imposer une traduction précise (preuve s’il en est de son intelligence), Tolkien propose aux futurs traducteurs des pistes pour adapter au mieux ses livres.

Les nouvelles traductions sont clairement positives : plus respectueuses de l’oeuvre de Tolkien, elles prennent en compte tous les éléments disponibles depuis 1969 (grâce notamment au travail du fils de Tolkien) tout en corrigeant les quelques coquilles et incohérences de Francis Ledoux (le « departure » d’Elrond ou l’incursion d’éléments de notre monde (« file indienne ») par exemple). Daniel Lauzon a particulièrement excellé dans la nouvelle traduction des poèmes et chants, plus proches de l’harmonie des originaux : une très bonne chose lorsqu’on se remet en tête que J.R.R. Tolkien était avant tout un poète !

E. L. James – La trilogie Cinquante nuances de Grey

Couverture du roman Cinquante Nuances de Grey de E.L. JamesEvaluation 4/10 pour Le Bouquin de Firmin

Pas besoin de vous présenter longuement la trilogie best-seller de E.L. James « Cinquante nuances de Grey » je pense. En gros, une jeune adulte un peu godiche va interviewer un jeune magnat des affaires charismatique et une attirance physique va s’installer entre ces 2 personnes qu’a priori tout oppose. Il se trouve que le garçon est un adepte du sadisme, tandis que la fille, eh bien… elle est surtout une adepte de l’Amour.

Le début est franchement bien foutu, ça fait « roman adolescent », mais ça se lit bien. Et ce même s’il faut attendre des plombes pour voir enfin la dimension « érotique » du roman. Malheureusement, si l’écriture érotique fonctionne (comme quoi, le pouvoir des mots !), on tourne très vite en rond. « Oh mon dieu, son érection me remplit toute entière, je m’agrippe à ses cheveux (puisque je ne peux pas toucher son torse) et j’explose » : on répète ça (plus ou moins au mot près) toutes les 5 pages pendant 2 bouquins et demi et on a fini la trilogie. Un peu de suspense et un léger attachement aux personnages m’ont fait tenir les 1800 pages, mais j’ai franchement l’impression d’avoir perdu mon temps.

Avec Cinquante nuances de Grey, E.L. James est censée, d’après la presse, nous proposer un livre érotique sur le sado-masochisme. Si ça avait été le cas, les 1800 pages auraient peut-être été plus intéressantes… Au final, Mlle Anastasia Steele nous privera de cette découverte, car en fait, c’est pas trop son truc.  A la place, on en apprend un peu plus sur « ce que pense une (la ?) femme », et je dois avouer que ce n’est pas forcément rassurant… « Je t’aime plus que tout tu es mon âme-soeur, pourquoi doutes-tu de notre amour éternel ? » … « Hey, mais tu me pinces ?! Ne nous voyons plus jamais, on ne pourra jamais s’épanouir ensemble » . Le titre, 50 nuances de Grey, évoque les 50 ombres et personnalités de Christian Grey, qui consulte d’ailleurs souvent un psy tellement il a un passé torturé… Dommage qu’au final, on se retrouve plutôt immergé pendant des heures dans les 50 humeurs d’Anastasia Steele !

Le premier film sort dans quelques jours pour la Saint-Valentin 2015 et des rumeurs courent comme quoi le film sera peut-être interdit aux moins de 18 ans, mais que la plupart des scènes de sexe du livre seront largement édulcorées voire supprimées. 50 nuances de Grey en version soft ? On perdrait ainsi l’unique intérêt du livre, bravo ! En attendant, la bande originale du film est quant à elle pour le moment plutôt sympathique, mais je laisse Gaston vous en parler, il en parle beaucoup mieux que moi !

Antonio Garrido – Le Lecteur de cadavres

Couverture du livre Le Lecteur de cadavres d'Antonio GarridoEvaluation 8 sur 10
Je dois avouer que je n’étais pas très emballé à l’idée de suivre les tribulations du premier médecin légiste de l’Histoire dans la Chine impériale du XIIIème siècle. Le sujet avait du potentiel vu qu’un médecin légiste est amené à résoudre des affaires sordides susceptibles d’émoustiller mon attraction naturelle pour le sang humain (rires). Néanmoins, l’Asie en l’an 1206, je ne maîtrise pas du tout : les Chinois ont une façon de parler, de se nommer, de compter leurs jours, leurs heures et ont des rites qui me sont totalement étrangers. Pourtant, Le Lecteur de cadavres d’Antonio Garrido m’a cueilli, de la première à la 616ème page.

L’intelligence d’Antonio Garrido a été d’écrire ici un roman inspiré d’un personnage réel en occidentalisant juste ce qu’il faut son récit pour qu’il soit agréable à lire par le néophyte que j’ai décrit ici plus haut. L’histoire commence par un meurtre, et ça semble logique vu le thème, mais ce n’est qu’un point de départ comme un autre pour débuter le récit des aventures rocambolesques d’un petit fils de paysan chinois : Song Ci. Il va tomber sur le dos de ce gars des tuiles énormes et, en Chine du XIIIème siècle, le moindre vol ou la moindre agression peut te coûter la main ou la tête, c’est dire s’il va vite se retrouver dans de sales draps et sans ressources, car la criminalité elle n’est pas du tout absente pour autant.

Antonio  Garrido n’est pas tombé dans le travers du reportage historique, mais s’est suffisamment documenté pour pimenter son récit et le rendre réaliste. Le malaise s’installe directement lorsque l’écrivain espagnol entame la description d’un fleuve (où l’eau n’est plus visible sous les détritus) ou des rues de la capitale. La frustration se joint également à la fête lorsqu’on examine le système judiciaire ou médical de l’époque ou lorsqu’on observe certains rites surprenants (cette obligation qu’ont les familles d’abandonner pendant 6 mois leur emploi lorsqu’un deuil les affecte… alors que les assassinats et décès « naturels » sont plus que monnaie courante en ces temps-là).

Si Song Ci deviendra effectivement un médecin légiste respecté et auteur d’ouvrages fondamentaux dans ce domaine, l’histoire se concentre avant tout sur l’être humain (fictif) qu’il aurait pu être et sur sa période pré-renommée. « Lecteur de cadavres » est un job qu’il n’a pas forcément choisi, qu’il pratique de façon pas forcément recommandable afin de se sortir de l’immense tas de merde dans lequel il est tombé. Son intelligence et sa chance seules lui permettront dans la deuxième partie du livre de côtoyer un milieu aisé et jusqu’à l’empereur lui-même. Ce roman n’est pas franchement « policier » pendant de nombreuses pages, et c’est pourtant là que se situe l’histoire la plus palpitante.

Lorsque le sort s’acharne un peu moins sur sa pauvre tête, le récit évolue donc vers une enquête plus classique riche en rebondissements, certains attendus d’autres moins. Une chose est sûre : la personnalité de Song Ci est particulièrement attachante, ce côté malchanceux contre-balancé par sa volonté farouche. Le vrai Song Ci était probablement moins charismatique, mais on s’en fiche : Antonio Garrido l’a fait revivre ici d’une très belle manière.

« Older posts